in

les pièces à isoler en premier dans un logement 

L’isolation d’un logement est une méthode pratique et efficace pour réduire au maximum la déperdition de chaleur. Une bonne isolation thermique permet de réduire de manière non négligeable notre consommation en chauffage. Toutefois, avant d’entamer une quelconque rénovation énergétique de votre maison, appartement ou villa, il est essentiel de commencer structurer le travail en commençant par l’isolation de certaines pièces.

Pourquoi est-ce important d’isoler un logement ?

L’isolation thermique d’une maison, d’un appartement ou d’une villa est nécessaire pour assurer le confort des propriétaires ou des locataires. En effet, une trop grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur d’une demeure contribue à réduire le confort des occupants. De plus, une isolation mal réalisée peut permettre à l’air froid de s’engouffrer dans la maison durant l’hiver, tandis que la chaleur s’échappe par d’autres zones mal isolées. Enfin, une bonne isolation contribue à préserver l’intérieur d’une demeure des effets néfastes de l’humidité, tout en réduisant fortement la pollution sonore.

Que dit la loi sur l’isolation thermique d’un logement ?

La loi stipule que tout propriétaire ou gérant d’un logement qui entame des travaux de rénovation (ravalement de façade, travaux d’aménagement, travaux de toiture) sur son bien immobilier est dans l’obligation de réaliser en parallèle des travaux d’isolation thermique. Les habitations individuelles, les immeubles d’habitation collective, les bureaux, les commerces, les bâtiments d’enseignements ainsi que les hôtels sont les principaux concernés par cette loi sur l’isolation thermique.

Quelles sont les pièces à isoler en priorité dans un logement ?

Le toit : Le premier espace qui doit être soumis à une isolation lors de travaux d’un logement, c’est le toit (et par extension le grenier). Le toit est le premier responsable de déperdition de chaleur dans une maison, car l’air chaud des différentes pièces s’échappe via le toit. Si vous disposez d’un grenier ou d’une zone habitable directement sous votre toiture, l’isolation s’effectue dans les versants de la toiture (depuis l’intérieur ou de l’extérieur). S’il s’agit de combles perdus, l’isolation se fera sur le plancher.

Le sous-sol ou la cave : si le toit aspire de manière naturelle l’air chaud qui circule dans les différentes pièces, le sous-sol ou la cave opère de manière diamétralement opposée. Ainsi, l’air froid de l’hiver ou de l’automne vient s’accumuler dans votre sous-sol. Si cette pièce est mal isolée, cet air froid peut à tout moment remonter vers vos différentes pièces de vie. Pensez donc à isoler le sous-sol de votre demeure en réalisant des travaux sur la solive de rive ou bien sur les murs de fondation en béton.

 Quels matériaux/isolants choisir ?

Pour assurer l’isolation de ces deux pièces, vous pouvez opter pour plusieurs types d’isolants qui sont généralement disponibles en rouleaux, en panneau ou en vrac : laines minérales (verre ou roche), isolants bios (fibres de bois, fibres de mouton, chanvre…), isolants en plastic alvéolaire, etc.

Renforcer l’isolation d’un logement

En complément de l’isolation thermique de la toiture et du sous-sol, il est essentiel de réaliser des travaux d’isolation dans le reste de la maison, l’appartement ou l’immeuble. Pour cela, pensez à isoler les murs en utilisant des panneaux ou des rouleaux d’isolants. Enfin, si votre budget le permet, pensez à isoler les portes et les fenêtres, soit en remplaçant les baies existantes par des modèles proposant une meilleure isolation, soit en ajoutant une deuxième fenêtre/porte à l’intérieur ou l’extérieur.

Laissez un avis

Publié par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quels sont les petits travaux de bricolage pour bien se préparer pour la saison hivernale ?

Les bons plans à ne pas rater chez ManoMano