Habitat

Quelle épaisseur de laine de verre utiliser dans les combles ?

La laine de verre est préférée à de nombreux autres isolants en raison de son coût réduit et de sa facilité de mise en place. Seulement voilà, on ne sait jamais sur quelle épaisseur il faut tabler pour avoir une isolation de qualité. L’épaisseur de la laine de verre lorsque vous réalisez l’isolation de vos combles doit être choisie de façon à garantir un maximum de confort thermique et à être en accord avec les performances thermiques exigées par la RT2012.

Comment choisir l’épaisseur de la laine de verre ?

Le premier paramètre qu’il faut prendre en compte est la conduction thermique dont le symbole est λ (lambda) et qui se mesure en W/m.K. Cet indicateur varie en fonction de la qualité de la laine de verre et induit des différences de prix. Plus cette conduction thermique est faible, meilleures seront les performances thermiques de la laine de verre. En gros, avec une conductivité thermique faible, il est possible d’aboutir à des résistances thermiques élevées avec des épaisseurs réduites. Cela signifie en clair que pour deux épaisseurs égales de 2 types différents de laine de verre ayant chacun une conductivité thermique différente, les performances thermiques ne seront pas les mêmes. La plupart des fabricants indiquent l’épaisseur nécessaire pour atteindre une telle résistance thermique.

Concrètement, les conductivités thermiques de la laine de verre peuvent aller de 0.03 W/m.K pour les plus performantes et à 0.04 W/m.K pour les moins performantes. Pour une laine de verre dont la conductivité thermique est de 0.035 W/m.K, il est possible d’atteindre une résistance thermique de 6.85 m².K/W pour une épaisseur de 240 mm. Tandis que pour une laine de verre dont la conductivité thermique est de 0.04 W/m.K, une épaisseur de 300 mm est nécessaire pour avoir cette même résistance thermique.

Comment réduire les déperditions thermiques ?

Ce n’est un secret pour personne, plus on augmente l’épaisseur de l’isolant, plus la résistance thermique de l’isolant augmente et moins il y aura de déperditions thermiques. En réalité, à chaque fois qu’on double l’épaisseur de l’isolant, les déperditions sont réduites de moitié. Mais cela ne suffit pas à garantir des déperditions thermiques moindres, car il est aussi important que l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur ne soit pas trop important et il faut donc chauffer l’habitation de façon modérée. La façon dont est posée la laine de verre peut aussi limiter les ponts thermiques.

Ainsi, il est conseillé de croiser les couches d’isolant. Pour les murs, il est conseillé d’opter pour de la laine de verre semi-rigide car elle tiendra bien plus longtemps et aura moins tendance à s’affaisser. Il est indispensable de placer un écran pare-vapeur du côté de la pièce chauffée afin d’optimiser les performances de l’isolation.


Derniers articles

 

Bienvenue sur Décoration Éco, le blog de la maison écolo-chic. Décoration et mobilier, bricolage et DIY, travaux et rénovation, agencement et aménagement, design et architecture, tout ce qui touche à l’habitation… le tout avec une touche écologique, éthique, économique mais aussi chic !

Pour l’intérieur comme l’extérieur, de la chambre au salon en passant par l’entrée, la cuisine, la salle à manger, la salle de bain ou même le garage, la terrasse, le jardin et la piscine, retrouvez des nouveautés et conseils pour vivre pleinement votre logement : appartement, maison de ville et villa.

© Décoration Éco

  haut