Habitat

Focus sur l’isolation des parois opaques (toiture, murs) et des ouvrants (portes, fenêtres)

Le chauffage représente 70% des consommations d’énergie dans l’habitat. L’isolation est donc l’enjeu numéro un. C’est seulement après l’étape de l’isolation, lorsque les consommations en énergie liées au chauffage auront été réduites, que le dimensionnement des futures installations énergétiques pourra être fait.

Une bonne isolation permet en outre de diminuer les nuisances sonores et d’améliorer la qualité de l’air intérieur, quand l’aspect aération est bien pris en compte. Les travaux d’isolation, par les économies d’énergie qu’ils permettent, sont rentables en quelques années : ensuite, ils font économiser de l’argent !

Un bâtiment perd de la chaleur plus facilement vers le haut, car la chaleur monte. La priorité est donc l’isolation de la toiture. Viennent ensuite les façades opaques (les murs), les menuiseries (fenêtres et portes), puis les planchers.

Enfin ne pas oublier les multiples « fuites » qui peuvent finir par coûter cher : jonction entre les planchers et les murs extérieurs (« ponts thermiques »), les cheminées, les systèmes de ventilation, la boîte aux lettres (lorsqu’elle est sur la porte),…

Isolation de la toiture et des façades opaques

20 à 30% d’énergie épargnée

L’isolation la plus performante se fait par l’extérieur, ce qui permet de recouvrir les ponts thermiques et évite une perte de surface du logement. Cela peut par exemple être une épaisseur de laine de chanvre recouverte d’un bardage en bois.

Dans les copropriétés où il est plus difficile de faire accepter une isolation par l’extérieur (notamment en raison du coût ou, parfois, lorsque la façade présente un caractère patrimonial à préserver), l’isolation par l’intérieur est plus souvent utilisée (dans ce cas, attention aux ponts thermiques).

Note : Attention aux « isolants minces réflechissants »! Ils sont souvent très représentés sur les salons d’écohabitat, mais ont pourtant une faible capacité d’isolation (c’est pour cela que nous leur préférons l’appellation de « produit mince réfléchissant »). Ils peuvent à la rigueur être, dans certaines situations, utilisés comme compléments d’isolants.

Isolation du plancher bas

5 à 10% d’énergie épargnée

Cette isolation est d’autant plus importante lorsque le plancher est en contact avec le sol. Assez simple à mettre en œuvre, elle peut être composée de fibres de bois ou de chanvre en vrac.

Isolation des ouvertures

10% d’énergie épargnée

Renseignez-vous en particulier sur les triples vitrages et les doubles vitrages à faible émissivité. Comptez environ 1 000 euros pour une fenêtre à double vitrage peu émissif, pose incluse.

Traitement des ponts thermiques

Une maison dont on augmente l’isolation thermique voit sa performance énergétique plafonner du fait des ponts thermiques non traités. La meilleure façon d’éviter les ponts thermiques est d’isoler par l’extérieur.


Derniers articles

 

Bienvenue sur Décoration Éco, le blog de la maison écolo-chic. Décoration et mobilier, bricolage et DIY, travaux et rénovation, agencement et aménagement, design et architecture, tout ce qui touche à l’habitation… le tout avec une touche écologique, éthique, économique mais aussi chic !

Pour l’intérieur comme l’extérieur, de la chambre au salon en passant par l’entrée, la cuisine, la salle à manger, la salle de bain ou même le garage, la terrasse, le jardin et la piscine, retrouvez des nouveautés et conseils pour vivre pleinement votre logement : appartement, maison de ville et villa.

© Décoration Éco

  haut